Le domaine des dieux

Au Siècle des Lumières, le panthéon des dieux cohabite avec le dieu unique des chrétiens pour évoquer deux visions du monde. D'un côté, dans l'opéra et la cantate, les dieux antiques s'incarnent pour mieux s'immiscer dans les affaires humaines. La mythologie et la philosophie y expliquent les mystères du monde et élèvent les âmes. De l'autre, glorifié par la musique sacrée, Dieu est célébré à la messe. L’église se fait théâtre et met en scène des personnages plus grands que nature : le roi de droit divin et sa cour ! Avec leur fougue, Andréanne Brisson-Paquin et RVBF juxtaposent ces deux univers. Les voies du sacré et du profane sont-elles impénétrables

Programme :

M.P. de Montéclair (extrait de la cantate la mort de Didon) Ô toi déesse

G. Jeay Variation instrumentale sur le plain-chant Dies Irae

N. Clérambault L'hymne des anges

J. Hotteterre Sonate en trio livre 1 op.3 en mi mineur

F. Couperin Sept verset d’un motet (extraits)

N. Clérambault Cantate Apollon

  • Facebook - White Circle